Châtelet-Lilas

Roman, Gallimard, 208 pages, 2021

« Ma perception s’affina et je finis par comprendre ce qui m’arrivait : il m’était tout simplement donné de pénétrer par effraction dans la tête de tous les passagers. Ce don, que je n’avais en aucune manière sollicité, me fut d’abord pénible au plus haut degré. Ma tête était prête à éclater de tous ces mots, de toutes ces images, de cette étourdissante diversité. La foule que je transportais vibrionnait à présent dans mon esprit et figurait la vie en excès. »

De Châtelet à Mairie des Lilas, le conducteur écoute. Au gré de son envie, il plonge dans les pensées des uns, partage les sensations des autres. Il connaît son parcours sur le bout des doigts, sait à quelle rue correspond chaque galerie souterraine. Il commente la vie en dessous et au-dessus de la terre, s’adonne à la philosophie et aux rêveries mythologiques, tout au long de cette ligne qui compte douze haltes — comme les travaux d’Hercule.
Aussi poétique qu’inattendue, cette traversée de l’imaginaire urbain offre une vie inespérée aux personnages qui peuplent la ligne 11.

Page des éditions Gallimard : ici

Ce qu'on en a dit :

« Cette fantasmagorie de l’auteur donne un bien joli roman. Son imaginaire est fécond et son écriture élégante. »

                Stéphane Bugat, Le Télégramme.

© 2021 par Sébastien Ortiz. Tous droits réservés

Dans un temple zen