Archive pour février 2018
La ville affolée
24 février 2018

Watch Dogs (Ubisoft) est un jeu passionnant. Dans une ville de Chicago reconstituée avec minutie, on y incarne un hacker, qui, pour déjouer un complot dont il serait vain ainsi de rapporter les ressorts complexes, se trouve contraint d’employer ses compétences techniques pour tirer avantage de son environnement urbain high tech. En infiltrant le système informatique de la ville (baptisé ctOS), il peut ainsi prendre le contrôle des smartphones des passants qu’il croise, lire leurs conversations privées, connaître le profil des intéressés, détourner de l’argent de leur compte en banque, pirater les nombreuses caméras de surveillance publiques ou le réseau électrique, espionner les gens, faire sauter les canalisations, contrôler les feux de circulation comme les ponts mobiles ou les rames de métro etc. Il nous est donc donné d’expérimenter comme jamais jusqu’ici, et avec un plaisir parfaitement jouissif, toutes les dérives possibles de la ville intelligente. La jouabilité du jeu (le fait par exemple de voler des véhicules et de rouler à tombeau ouvert dans les rues de la ville) le rapproche de la saga GTA mais un GTA dont l’univers gangsta aura été remplacé par le fantasme geek. Le résultat est irrésistible.



Burmese Portraits
21 février 2018

Je suis très heureux d’annoncer la sortie de la traduction en anglais de « Portraits birmans », aux éditions Sampark à qui l’on devait déjà celle de « Fantômes à Calcutta ». Je me trouvais d’ailleurs récemment en Inde pour le lancement du livre devant un public curieux des similitudes et des disparités existant entre la capitale de la Birmanie et celle du Bengale.