Archive pour septembre 2016
Fantastique Japon
30 septembre 2016


Parmi tant d’autres, voici deux lectures sur le Japon qui m’ont beaucoup plu.
La première est le « Traité sur les contradictions & différences de moeurs » entre Européens et Japonais rédigé par le père jésuite Luís Fróis en l’an 1585. Celui-ci, presque scientifiquement, énumère, sur la base de son expérience, tous les traits de civilisation qui séparent radicalement les deux ensembles qui se découvrent. Ces notations séduisent autant parce qu’elles disent des us du Portugal du XVIème siècle que des coutumes nipponnes qui, pour beaucoup d’entre elles, ont perduré jusqu’à aujourd’hui. La langue est belle, souvent imagée, et je ne résiste pas à la tentation de recopier ici quelques paragraphes :

- Les Européens tiennent pour beaux les grands yeux ; les Japonais les trouvent horribles : pour eux, les beaux yeux sont fermés du côté des larmes.
- Nous gardons comme un trésor les pierreries et les bijoux d’or et d’argent ; les Japonais conservent de vieux chaudrons, des porcelaines anciennes et cassées, des récipients de terre cuite etc.
- Chez nous, plus les tableaux au mur sont nombreux, plus la vue est réjouie ; au Japon, ils sont d’autant mieux appréciés qu’ils sont moins nombreux.
- Nous plantons dans nos jardins, à dessein, des arbres qui portent des fruits ; les Japonais apprécient d’autant mieux leurs nivas, ou jardins, qu’ils ne donnent que des fleurs.

J’ai également lu avec beaucoup d’intérêt le recueil « Kwaidan ou Histoires et études de choses étranges » par Lafcadio Hearn. L’orientaliste, au début du siècle dernier, a compilé un certain nombre d’histoires et légendes du surnaturel, piochées dans des ouvrages anciens ou entendues lors de son séjour au Japon. Le résultat est constitué de 16 histoires savoureuses où dansent les fantômes et les têtes coupées, rappelant s’il était encore besoin la place prépondérante qu’occupe le surnaturel dans l’imaginaire nippon.



Lettres à Miles
19 septembre 2016

L’ouvrage collectif « Lettres à Miles », publié par les éditions Alter Ego et coordonné par Franck Médioni, vient de sortir. L’exercice consistait à écrire une lettre fictive au grand Miles Davis. Cinquante-cinq auteurs, journalistes ou musiciens se sont prêtés au jeu, parmi lesquels Zéno Bianu, René de Ceccaty, Jérôme Charyn, David Foenkinos, Martin Page, Jacques Darras, Paolo Fresu, Marc Lambron, Bernard Lubat, Nimrod ou encore René Urtreger. Je me suis amusé pour ma part à faire écrire une lettre d’amour à l’accessoire fétiche de Miles, sa sourdine Harmon, que j’ai intitulée « Lettre d’une inconnue ».
Plus d’informations sur le livre : ici



Lecture musicale autour de Miles Davis
17 septembre 2016

A l’occasion de la sortie du livre collectif coordonné par Franck Médioni, « Lettres à Miles » (Jazz Impressions), auquel j’ai contribué, je participerai le samedi 1er octobre à partir de 20h à la Maison de la Poésie à une lecture musicale aux côtés de Zéno Bianu, Thomas Compère Morel, Delphine Durand, Jacques Darras, René de Ceccatty et Nimrod, et avec la participation de Médéric Collignon (trompette), Yvan Robilliard (piano), Stéphane Kerecki (contrebasse) et Fabrice Moreau (batterie).

Maison de la Poésie
Passage Moliėre
157, rue Saint-Martin – 75003 Paris
M ° Rambuteau – RER Les Halles

Plus d’informations ici



Le goût de Bali
10 septembre 2016

Les éditions du Mercure de France ont eu la riche idée de réimprimer « Le goût de Bali », qui n’était plus disponible depuis plusieurs années. Qu’ils en soient ici remerciés !