Michael Fassbender, le nouveau caméléon
17 février 2013

Je suis toujours étonné lorsque le système fait émerger un nouvel acteur dont la présence s’impose si vite qu’il apparaît avoir toujours été là, son visage et son jeu trouvant à se décliner dans des rôles si différents qu’on a l’impression qu’il occupe tout à coup et quasiment à lui tout seul la totalité du champ cinématographique. C’est le cas de l’acteur irlandais d’ascendance allemande Michael Fassbender, qui en quelques années est devenu incontournable, tant il est vrai qu’il est parvenu, grâce à un magnétisme impressionnant, à s’imposer dans une très large palette de films parmi lesquels, pour citer ceux que j’ai vus, « Fish Tank » d’Andrea Arnold, « 300″ de Zack Snyder, « Inglourious Basterds » de Tarantino, « Jane Eyre » de Cary Fukunaga, « X-Men : le commencement » de Matthew Vaughn, « A Dangerous Method » de David Cronenberg, ou « Shame » de Steve McQueen. C’est ce qui s’appelle le grand écart. A chaque fois, on ne voit que lui, on ne se souvient que de lui.



Commentaires
  1. super pin k rabbit dit :

    Il faut dire aussi qu’un type allemand aussi marqué, c’est rare, même chez les vrais allemands. La 1ere fois que je l’ai vu je ne me suis dis qu’une chose « c’est un allemand!! » c’est écrit en gros sur tout son visage.
    Là-dessus, c’est un excellent acteur, c’est indéniable, je l’ai vu 5min dans PIEGEE, je ne sais rien du film (vraiment; j’ai tout oublié) sauf lui. Je l’ai vu jouer Magneto, j’ai voulu devenir une méchante mutante pour le suivre tout partout :D
    Il vaut largement Tom Loki hiddleston ou Benedict Sherlock Cumberbatch, ils me font plaisir ces 3 là, ils renouvellent un peu le cinéma, ils sont excellents

Faire un commentaire