Archive pour septembre 2012
Lecture estivale
27 septembre 2012

Avec dix ans de retard et alors que Jonathan Franzen a refait parler de lui avec la sortie récente de son dernier livre, « Freedom », j’ai enfin lu cet été son grand roman américain, « Les corrections ». Le livre, un des meilleurs romans familiaux qu’il m’ait été donné de découvrir, est d’une cruauté désopilante pour chacun des membres de la famille – un couple âgé du Middle West, leurs fils respectivement banquier et universitaire marxisant, leur fille cuisinière à tendance bisexuelle – qu’il décrit de manière chirurgicale, ne leur épargnant aucune faiblesse, pas plus qu’il n’épargne l’Amérique, ses utopies, ses faux semblants, ses contradictions. La lecture de ce gros livre est de bout en bout jubilatoire. Quel auteur français serait capable d’une telle prouesse ?



Dernier jour à Rangoun
16 septembre 2012

En ce dimanche s’achève mon dernier jour en Birmanie, après quatre années d’un séjour en tous points passionnant. Je m’envole demain pour Calcutta, par un étrange retour des choses après le livre que j’avais consacré à ma première expérience de la ville, et qui devait clore, pensais-je, mon expérience indienne. J’y regrettais que la France eut fermé son consulat, en 1999, et voici que je m’apprête à y prendre mes fonctions de…Consul général. La vie vous réserve de ces surprises !.. Rangoun, Calcutta : je me rends compte que mon parcours ressemble étrangement à celui d’un fonctionnaire colonial britannique !