Présentation

Sébastien Ortiz est né le 28 avril 1972. A l’adolescence, il manifeste un goût prononcé pour la littérature et les voyages. A partir de 1991, il se rend régulièrement en Asie, pour des périodes plus ou moins longues. Il séjourne notamment un an dans un temple bouddhiste à Taiwan (1992-1993), avant de travailler comme coopérant en Inde (Calcutta, 1995-1996). Des études de science politique et de chinois le conduisent à entrer au Quai d’Orsay en 1996, où il est d’abord en charge de l’Afghanistan et du Pakistan. De 1999 à 2002, il est Premier Secrétaire à l’Ambassade de France en Indonésie, en charge des questions intérieures. En disponibilité à sa demande de 2002 à 2005, installé à Digne-les-Bains, Sébastien Ortiz se consacre à l’écriture et aux voyages (Ethiopie, Yémen, Brésil, Inde, Iran, Afghanistan, Etats-Unis, Japon…) Il réintègre le Ministère des Affaires étrangères en 2005, où il est en charge de la coopération française avec l’Asie. De 2008 à 2012, il occupe les fonctions de Conseiller de coopération et d’action culturelle en Birmanie, où il dirige également l’Institut Français. De 2012 à 2015, il exerce les fonctions de Consul général de France à Calcutta. Il vit actuellement dans un village de Haute-Normandie.

Ecrivain cosmopolite, il publie en septembre 2002 aux éditions Gallimard un premier roman, « Tâleb », qui sera en lice pour plusieurs prix littéraires (dont le Médicis et le Femina) et traduit dans plusieurs langues. Suivent « Mademoiselle Cœur Solitaire » (Gallimard, 2005) puis « Fantômes à Calcutta » (Arléa, 2009) et « Portraits birmans – Dix-neuf vues de la Shwedagon » (Arléa, 2012). Il a participé à cinq ouvrages collectifs.

Photo : Oriane Corpetti